#Célébrités

VOIR Un acteur français emblématique Vincent Cassel

La France a donné naissance à de nombreux acteurs de talent. Vincent Cassel, bientôt 53 ans, est considéré comme l’acteur français le plus convoité de sa génération et figure en tête de liste des stars masculines les plus charismatiques « made in France ».

Ses débuts
Acteur-producteur, fils de Jean-Pierre Cassel et frère de Cécile Cassel, ancien compagnon de Monica Bellucci, frère du fondateur de Rockin’ Squate du groupe de rap The Assassin.

Né à Paris le 23 novembre 1966, le petit Vincent s’intéresse très tôt à la scène, tandis qu’après des cours à l’Actor’s Institute de New York puis à l’Atelier International Theater, il s’essaie à la musique, au cirque et enfin au théâtre. Avec la compagnie théâtrale de Jean-Louis Barrault, il fait une apparition remarquée dans divers rôles tels que Les Oiseaux et le Pointeur. Passionné et déterminé, il joue ensuite dans des petits rôles et des séries télévisées, tout en se rapprochant progressivement du cinéma.

Au cinéma, Vincent Cassel est un caméléon : après une première apparition à l’écran dans les années 80 dans « Les cigognes s’en fichent » de Difinishr Kaminka, l’acteur français est révélé au public en 1995 avec « la Haine », un film coup de poing de Matthew Kassovitz. Un rôle qui avait permis à « Vinz » d’obtenir une double nomination aux César (meilleur espoir masculin et meilleur acteur). Depuis, il a fait du chemin.

La haine :

Son père Jean-Pierre Cassel ne voulait pas qu’il suive ses traces, mais Vincent n’en faisait qu’à sa tête ! Aujourd’hui, après avoir pris des cours de comédie à New York et à Paris, papa doit être fier de son fils et de sa carrière d’acteur. Vincent Cassel aime se faire rare à l’image, dans l’espoir de susciter l’envie. En 2000, il tourne encore avec les plus grands réalisateurs : « La Rivière pourpre de Mathieu Kassovitz, Sur mes lèvres de Jacques Audiard et Jeanne d’Arc de Luc Besson.

Vincent Cassel, séducteur et talentueux

Vincent Cassel, acteur mondialement connu, joue également pour Steven Soderbergh. Dans « Ocean Twelve » et « Ocean Thirteen », il incarne un voleur français connu sous le nom de Night Fox. David Cronenberg a également fait appel à son talent pour « Les promesses de l’ombre » et « Une méthode périlleuse », faisant de 2008 l’une de ses meilleures années. Il remporte le César du meilleur acteur pour son rôle de Jacques Mesrine, le célèbre bandit dans « L’instinct de » et « L’ennemi public n° 1 ». L’année suivante, Vincent Cassel incarne un séducteur dans une publicité pour le parfum Nuit de l’homme d’Yves Saint-Laurent. Ses beaux yeux ne s’arrêtent pas là, puisqu’il fera ensuite une publicité pour vanter les courbes de la Lancia Ypsilon.

John W. Smith :

Moins irrésistible mais tout aussi talentueux, il est l’ignoble maître de ballet de Nathalie Portman dans « Black Swan » (2011). En 2014, il prête ses traits à la bête du film imaginaire « La Belle et la Bête » avec Léa Sandra, et c’est sans oublier « Notre jour viendra » en 2010, « Gauguin – Tahiti Trip » en 2017 Réalisé par Édouard Deluc.

Loin de son image parfois notoire, Vincent Cassel est très impliqué dans la société. L’acteur s’est notamment engagé contre la déforestation du chef Raoni en Amazonie depuis 2011.

Gauguin – Voyage à Tahiti :

Grâce au succès international et inattendu de « L’Appartement » avec Monica, Vincent Cassel est particulièrement apprécié hors de nos frontières. Ici, il est Duc d’Anjou dans « Elizabeth » de Shkhar Kapur, puis le cousin fou de Nicole Kidman dans « Nadia » de Jezz Butterworth… Il a également joué aux côtés de Willem Dafoe et Paul Bettany dans « The Reckoning » de Paul McGuigan, puis est devenu l’ennemi de tout le groupe Mister Ocean dans « Ocean’s Twelve ».

Elizabeth :

Acteur très polyvalent, il a également réalisé le court-métrage « Shabbat Night Fever », prêté sa voix à « Mr. Hood » dans « Shrek » et à finishgo dans « L’âge de glace » avant de s’attacher surtout à la production pour « Kourtrajmé ».

En 2006, il participe à nouveau à l’aventure « L’âge de glace 2 », prêtant ainsi sa voix à finishgo. Jamais loin du français, il plonge la même année dans l’univers un peu étrange du nouveau film de Jean-Jacques Annaud « Sa Majesté Minor », avant de s’intéresser quelques mois plus tard au sujet sensible de la Prostitution dans « Les Promesses de l’Ombre » de David Cronenberg.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *